Le DMP (Dossier Médical Partagé) en 5 chiffres clés

Le DMP, ou Dossier Médical Partagé est un carnet de santé numérique ultra sécurisé qui conserve les informations de santé du patient. Nous revenons sur 5 chiffres clés pour mieux connaître ce carnet de santé du futur !

Le DMP, ou Dossier Médical Partagé est un carnet de santé numérique ultra sécurisé qui conserve les informations de santé du patient. Entièrement virtuel, il permet aux professionnels de santé autorisés de consulter les antécédents du patient. Il peut se révéler indispensable en cas d’urgence et améliorer l’efficacité de la prise en charge. Nous revenons sur 5 chiffres clés pour mieux connaître ce carnet de santé du futur !

    • 10 millions de DMP ouverts d’ici à la fin de l’année, c’est l’objectif que se donne l’Assurance Maladie. Pendant toute la semaine du 17 au 22 juin 2019, une grande campagne d’information était à l’honneur partout en France. Des agents sont mobilisés dans chaque CPAM de France afin de sensibiliser les assurés et faciliter l’ouverture de leur DMP. Au programme : animations, jeux-concours, stands disséminés dans les pharmacies et les centres commerciaux… Au 11 Juin 2019, la CPAM recensait 6 millions de DMP ouverts. Il y a donc de fortes chances pour que l’objectif soit atteint assez rapidement.

 

    • 1€, c’est la commission offerte par la CNAM que reçoit chaque praticien à la création d’un Dossier Médical Partagé. Les professionnels de santé jouent un rôle majeur dans le déploiement de ce dispositif. Plus que des figures de santé, ils représentent pour le patient des personnes de confiance.

 

    • 4, c’est le nombre d’étapes nécessaires à la création du DMP. Seulement quelques minutes suffisent pour ouvrir le Dossier Médical Partagé du patient :
      • Identifier le patient grâce à la lecture de la carte vitale
      • Se connecter directement sur le site dmp.fr
      • Demander le consentement du patient et l’autorisation d’accéder au DMP en cas d’urgence
      • Demander au patient s’il souhaite accéder à son DMP sur Internet. Si c’est le cas, vous n’avez qu’à saisir ses coordonnées et imprimer l’accusé de création contenant ses identifiants de connexion. Sinon, imprimez simplement l’accusé de création du DMP.

 

    • 49% soit 1 personne sur 2, c’est le pourcentage d’assurés qui a déjà entendu parler du DMP. En octobre 2018, ils n’étaient que 24%. Les chiffres progressent et l’Assurance Maladie compte bien sur les professionnels de santé pour rendre le DMP aussi populaire que la carte vitale ou Ameli.

 

  • 0€, c’est le coût du DMP pour le patient. Entièrement gratuit et confidentiel, il recense l’ensemble des informations médicales dont :
    • Son historique de soins des 24 derniers mois, automatiquement alimenté par l’Assurance Maladie
    • Ses antécédents médicaux (pathologies, allergies…)
    • Ses traitements en cours
    • Ses résultats d’examens (radios, analyses, bilans…)
    • Les coordonnées de ses proches à prévenir en cas d’urgence

Depuis 2019, on peut également y retrouver :

  • Ses directives anticipées pour sa fin de vie
  • Son carnet de vaccination

À l’heure où la protection des données personnelles est au cœur des préoccupations, le Dossier Médical Partagé est strictement confidentiel. Ont le droit d’y accéder uniquement le patient et les professionnels de santé autorisés. Il n’y a donc aucune crainte que ces données soient revendues à des laboratoires pharmaceutiques, mutuelles, banques, etc. Même l’Assurance Maladie n’y a pas accès !

11 809 commentaires sur « Le DMP (Dossier Médical Partagé) en 5 chiffres clés »